Vin naturel, la resistance en passe de gagner la guerre ?

J’ai l’ébriété sentimentale, un alcool, quel qu’il soit, doit me prendre par le cœur.

Le vin naturel me fait cet effet,

Ce vin garde cette « mauvaise » réputation d’être un produit anecdotique fabriqué par de doux dingues et qui disparaitra à court terme… j’ai presque envie de dire pourvu que ca dure.

Cette propagande des grands distributeurs, fait que ce vin reste confidentiel et est réservé à quelques initiés. Inities dont je fais parti depuis peu! (cela dit en passant, les japonais qui sont loin d’être des imbéciles achètent tant qu’ils peuvent ce vin qui semble enchanter leurs papilles.)

Pour vous donner une idée, c’est comme avoir accès au meilleur caviar au prix des raviolis en boite.

Tout de même : Que dire de ces vignerons qui labourent leur vignes au cul d’un cheval pour ne pas tasser la terre et la laisser respirer, qui se refusent a traiter leur vigne, qui n’ajoute aucun additif chimique (pesticides, soufre et autres joyeuseries) durant tout le processus de fabrication de leur vin … Ok, ca peut vite faire irréductible gaulois et on pourrai penser que les hommes en blanc ne vont pas tarder à débarquer.

C’est d’ailleurs l’avis des banques qui ne soutiennent pas ce genre d’activité presque illégale du fait de l’incompatibilité du vin naturel avec une rentabilité stratosphérique telle que constatée chez les producteurs de vins conventionnels… passons.


Alors, le vin naturel Un sacerdoce ? Ou simplement une volonté d’honnêteté, l’honnêteté de faire un vin ; simplement un vin, buvable, expressif.

Un vin qui parle de son cépage mais aussi du pays d’où il vient, de son sol, de son climat… d’un truc qu’on appel le terroir, je sais ces temps-ci c’est presque un gros mot mais j’assume.

Le vin naturel derrière sa fragilité est un vin vivant, libre et qui vous met les sens en alerte.

C’est cette jeune fille à qui les vieilles rombières jalouse font les gros yeux :

Trop maigre, les jambes pas assez longue, trop de ceci pas assez de cela mais à son passage tout les males ont la langue pendante et le reste à midi.

« Mignone, allons voir si la rose… » Me direz-vous. Jeunesse ne dure pas !  Et bien soit mais ces vins naturels ont justement la particularité d’être des vins de garde et sur une période qui peut atteindre une trentaine d’année pour certains.


En ce qui concerne ma rencontre avec ce vin, elle c’est faite à travers Pat du « domaine des griottes ».

Que dire de ce personnage ?  Sinon que quand il parle de son vin, tout ce que vous aviez deviné ou décelé en le goutant prend son sens.

Il aime partager son vin mais aussi sa façon de voir la vigne, sans rien imposer juste en expliquant patiemment.

Il raconte sa terre, comment il a plante des arbres fruitiers au milieu de sa vigne pour remettre en place un écosystème cohérent, parce que le raisin se charge aussi du parfum des fleurs et que ce parfum passe dans le vin.

Il raconte aussi sa fierté d’avoir ramené les papillons dans sa vigne ; il vous annonce ca, heureux comme un roi Arthur qui aurai découvert son graal.

Pat a le sourire au bord des lèvres et l’œil qui brille comme un gamin qui prépare un mauvais coup et ca aussi on le retrouve dans son vin.

Il ne faut pas se tromper, derrière la simplicité de ses mots on entend sa démarche, toute la réflexion  qui l’a mené à faire ce qu’il fait aujourd’hui.


J’ai gouté trois de ces vins jusque là : la ”griotte” et la ”petite gâterie” pour les rouges et un incroyable ”voie lactée” pour les blancs.

Après cette expérience, je suis plutôt confiant, le combat, aussi inégal soit-il, à terme ne pourra être qu’en faveur de cette résistance ; bête noire de Bruxelles, du ministère de l’agriculture et des œnologues de tout poil  mais amie de nos papilles et de notre santé.



Pour les curieux, les audacieux, tous ceux qui ont peur de s’embourber dans les sentiers rebattu, le domaine des griottes c’est ici : griottes.over-blog.com.

Vous pourrez prendre rendez-vous pour visiter le domaine qui se trouve au sud d’Anger, gouter le vin et  très certainement passer un bon moment.




R.A sur Bieres et Vin

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.vinsnaturels.fr/002_dotclear/index.php?trackback/171

Fil des commentaires de ce billet