Le web du vin rend hommage à Marcel Lapierre

Triste nouvelle apprise ce matin sur internet : Marcel Lapierre est décédé.

Vidéo postée le 1er Août 2010 par télérézin: Marcel Lapierre décrit les deux méthodes de vinification du Beaujolais. 

Les réactions sur le web...

Sur Twitter des centaines d’amateurs de vin connus ou inconnus dans le monde entier rendent hommage à Marcel Lapierre

Isabelle Perraud du Domaine des Côtes de la Molière en Beaujolais « Parce que, si nous en sommes là aujourd’hui, c’est un peu, beaucoup grâce à lui…Parce qu’il a ouvert, il y a bien des années, une petite porte qui est devenue de plus en plus grande avec les années…laissant entrer d’autres vignerons… »

Le blog d’Olif « The show must Morg on, mais c’est certain que le Beaujolais nouveau aura comme une pointe d’amertume en fin de bouche, cette année… Du moment qu’il ne sent pas la banane, Marcel ne devrait pas s’en plaindre ».

Chroniques Vineuses d’Hervé Lalau: « Un vin fait avec du raisin », s’exclamait un de nos dégustateurs – à l’aveugle. Voila un compliment qui aurait sans doute été droit au coeur de Marcel, qui avait appris avec Jules Chauvet toute l’importance de la notion de la pureté dans le vin. »

Du Morgon dans les veines: « Ce blog lui doit beaucoup : si le morgon coule dans mes veines, c’est évidemment grâce à ses vins. »

Corke’d: « Lapierre is largely attributed with helping to lead a charge in natural winemaking, an ever-increasingly popular category of wines. His wines are made without the addition of SO2 to induce vinification or yeasts, and his vineyards are farmed biodynamically. »

Remy Charest sur son blog A chacun sa bouteille« Ce qui m’avait frappé, chez Marcel Lapierre, c’est qu’il exprimait simplement ses raisons de faire le vin nature: pour que ça goûte bon, tout simplement. »

Le vin de mes amis: « Marcel fut, dans la foulée du grand Jacques Overnoy et de Chauvet, l’un des pionnier du vin nature. Un maître en son domaine. Un roi en son pays. Un ami. Et lorsqu’un ami nous quitte, les mots nous manquent. »

Blog Saignée:   »Marcel’s wines were weekend barbecues with my brother and his two sons, Marcel’s wines were langorous Sunday morning sex before the concerns of the day took over. They put a smile on my face more times than I can remember. Not many things can do that in the space of your life ».

Jacques Berthomeau: « Marcel Lapierre était de ces hommes libres dont j’appréciais la démarche tranquille et sereine, loin de la nostalgie stérile du bon vieux temps et de l’intégrisme de certaines chapelles. »

A bout de soufre par Omnivore:   »A bout de soufre. Ce titre résonne étrangement aujourd’hui. Sur la page qui était consacrée au domaine, Marie et Mathieu, sa femme et son fils, posaient en photo, sans Marcel. Nos pensées vont vers eux. La vigne, le vin, survivent. »

Blog d’Alice Feiring: “La premiere fois que j’ai rencontre Jules Chauvet, il m’a dit, Les deux mamelles du Beaujolais ce sont le sucre et le soufre,; said Marcel. Everyone laughed. I got most of it except for the key point, I wondered if mammels were some sort of animals. »

Jon Bonné dans le SFGate – Adieu to a master of Beaujolais: « A lot of bottles of Morgon are going to be uncorked in the next few days, with glasses raised in tribute. As another annual Nouveau-fest appears on the horizon, take a moment to reflect on Lapierre’s efforts as a symbol of wines that — in an ocean of falsity — spoke true. »

Blog Vin Bio Naturel: « Nous devons personnellement beaucoup aux vins de Marcel Lapierre: si nous en sommes là aujourd’hui c’est qu’après avoir bu son vin, on n’a plus jamais bu pareil, un cap venait d’être franchi ouvrant nos goûts à de nouveaux horizons… »

Source : Bourgogne live

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.vinsnaturels.fr/002_dotclear/index.php?trackback/196

Fil des commentaires de ce billet